Visite pastorale à Milan : Rencontre avec les résidents sur l'esplande des « Case Bianche » (25 mars 2017)

VISITE PASTORALE DU PAPE FRANÇOIS À MILAN

SALUT DU SAINT-PÈRE AUX RÉSIDENTS
DU QUARTIER FORLANINI

Solennité de l'Annonciation du Seigneur
Esplanade des « Case Bianche », Milan
Samedi 25 mars 2017

[Multimédia]

Chers frères et sœurs, bonjour!

Je vous remercie pour votre accueil si chaleureux! Merci, merci beaucoup! C’est vous qui m’accueillez à l’entrée de Milan, et cela est un grand don pour moi: entrer dans la ville en rencontrant des visages, des familles, une communauté.

Et je vous remercie pour les deux dons particuliers que vous m’avez offerts.

Le premier est cette étole [le Pape l’a mise], un signe typiquement sacerdotal, qui me touche de manière particulière parce qu’il me rappelle que je viens ici parmi vous en tant que prêtre, j’entre à Milan en tant que prêtre. Vous n’avez pas acheté cette étole déjà faite, mais elle a été créée ici, elle a été tissée par plusieurs d’entre vous, de manière artisanale. Cela la rend très précieuse; et rappelle que le prêtre chrétien est choisi par le peuple et au service du peuple; mon sacerdoce, comme celui de votre curé et des autres prêtres qui travaillent ici, est un don du Christ, mais il est «tissé» par vous, par votre peuple, avec sa foi, ses difficultés, ses prières, ses larmes... C’est ce que je vois dans le signe de l’étole. Le sacerdoce est un don du Christ, mais «tissé» par vous, et je vois cela dans ce signe.

Ensuite vous m’avez offert cette image de votre Vierge: telle qu’elle était avant et comme elle est à présent, après la restauration [le Pape montre le tableau aux personnes présentes]. Merci! Je sais qu’à Milan la Vierge m’accueille, au sommet de la cathédrale; mais grâce à votre don la Vierge m’accueille déjà ici, à l’entrée. Et c’est important, parce que cela me rappelle la prévenance de Marie, qui court à la rencontre d’Elisabeth. C’est la prévenance, la sollicitude de l’Eglise, qui ne reste pas au centre à attendre, mais qui va à la rencontre de tous, dans les périphéries, elle va également à la rencontre des non chrétiens, également non croyants...; et elle apporte à tous Jésus, qui est l’amour de Dieu fait chair, qui donne un sens à notre vie et la sauve du mal. Et la Vierge ne vient pas à notre rencontre pour faire du prosélytisme, non! Mais pour nous accompagner sur le chemin de la vie; et le fait que c’est la Vierge qui m’a attendu à la porte de Milan, m’a également rappelé quand, étant enfants, jeunes, nous revenions de l’école et que notre mère nous attendait sur le pas de la porte. La Vierge est mère! Et elle arrive toujours la première, elle va de l’avant pour nous accueillir, pour nous attendre. Merci de cela! Et le fait de la restauration est également significatif: votre Vierge a été restaurée, comme l’Eglise a toujours besoin d’être «restaurée», parce qu’elle est faite par nous, qui sommes pécheurs, tous, nous sommes pécheurs. Laissons-nous restaurer par Dieu, par sa miséricorde. Laissons notre cœur être nettoyé, en particulier en ce temps de Carême. La Vierge est sans péché, elle n’a pas besoin de restauration, mais sa statue oui, et ainsi, en tant que Mère, elle nous enseigne à nous laisser nettoyer par la miséricorde de Dieu, pour témoigner de la sainteté de Jésus. Et en parlant fraternellement, une bonne confession nous fera beaucoup de bien, à tous! Mais je demande aussi aux confesseurs d’être miséricordieux!

Merci de tout cœur pour ces dons! Et surtout merci pour avoir été présents ici, pour votre accueil et votre prière, qui m’accompagnent à l’entrée de Milan. Que le Seigneur bénisse la Vierge et vous protège. Et s’il vous plaît n’oubliez pas de prier pour moi. Et à présent prions la Vierge. [Je vous salue Marie et Bénédiction] Au revoir!