Une Eglise qui écoute et sait se faire écouter

2013-08-11 L’Osservatore Romano

L’Eglise a besoin d’une nouvelle politique de communication pour adapter sa propre présence dans le monde numérique. Depuis plusieurs années désormais, elle est active dans le monde des réseaux sociaux en tant que sujet universel. Toutefois, en raison de sa nature même, elle est aussi une réalité fortement localisée, c’est-à-dire enracinée sur le terrain. « Et telle est précisément le nouveau défi à relever – déclare Mgr Paul Tighe, secrétaire du Conseil pontifical des communications sociales – celui de développer une structure communicative qui reflète la multidimensionalité de l’Eglise en tant que réseau, comme une communauté de communautés ». La structure millénaire de l’Eglise reflète déjà la nature « glocale » d’internet, dont parlent souvent les meilleurs experts, c’est-à-dire d’une  réalité à la fois globale et locale. « Aujourd’hui –  explique-t-il – nous devons nous appuyer justement sur cette structure pour créer une stratégie de communication qui intègre les initiatives ecclésiales singulières. Au sein du  Conseil, nous connaissons les nombreux projets innovants et dynamiques en mesure d’apporter l’Evangile dans le monde numérique. Notre espoir est de faciliter une majeure connectivité entre  ces acteurs pour les aider à partager leurs expériences. Ce sujet sera au centre de la session plénière du dicastère, programmée du 19 au 21 septembre prochains ».