Un responsable du Vatican reçu par al-Azhar, au Caire

2016-02-17 Radio Vatican

(RV) C’est un signe évident de détente, un espoir de retour à la normale: un responsable du Vatican, le Secrétaire du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, a été reçu mardi 16 février 2016 à l’université égyptienne al-Azhar, la prestigieuse institution de l’Islam sunnite, basée en Caire, la plus ancienne université islamique encore active.

Mgr Miguel Àngel Ayuso Guixot était accompagné du nonce apostolique en Égypte. La délégation a été reçue par l’adjoint du Grand Imam. La rencontre s’est déroulée dans un climat très cordial. L’entretien a porté sur la nécessité de renouer le dialogue entre les deux institutions, selon le souhait du Pape François et de nombreuses personnes de bonne volonté.

Les deux parties sont tombées d’accord sur l’importance de poursuivre et d’intensifier leur relations pour le bien de l’humanité. Le réchauffement était perceptible depuis quelques mois. En juin dernier déjà, le Grand Imam Ahmed Al-Tayyeb avait affirmé que le dialogue entre al-Azhar et le Vatican était réactivé après des mois d’incompréhension.

Les contacts s’étaient interrompus après l’attentat contre la cathédrale copte d’Alexandrie, le 1er janvier 2011: Benoît XVI avait souligné alors la nécessité de protéger les chrétiens en Égypte et au Moyen-Orient, dans une déclaration que l’institution égyptienne avait considérée comme une interférence occidentale indue.

Mgr Ayuso a remis à son interlocuteur une lettre du cardinal français Jean-Louis Tauran. Le président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux se dit disposé à recevoir le Grand Imam et à l’accompagner officiellement en audience auprès du Pape François. Le dicastère remercie tous ceux qui ont contribué au succès de cette visite et souhaite qu’elle favorise une collaboration fructueuse.

Après les attentats de Paris et de Bamako en novembre dernier, le Grand Imam d’Al-Azhar avait dénoncé l’amalgame entre islam et terrorisme qui, affirmati-il, n’a pas de religion. Le cheikh Ahmek Al-Tayeb avait par ailleurs dénoncé en termes durs les incidents islamophobes en Europe. Al-Azhar condamne régulièrement les attaques de l’organisation djihadiste État islamique et affiche depuis des années une volonté de promouvoir un islam modéré et le dialogue avec les chrétiens. L’institution a appelé à engager une bataille intellectuelle et idéologique pour vaincre Daech. (AG-RF)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)