Un "Parvis des Gentils" dans la ville des Nobels

2012-09-13 Radio Vatican

Le parvis des gentils poursuit son itinéraire. Nouvelle étape Stockholm, la ville des Nobels. Sous les auspices du Conseil pontifical de la Culture, la capitale suédoise accueille deux jours de débats, les 13 et 14 septembre, autour d’un thème provocateur : “un monde avec ou sans Dieu”.

Les avancées de la science, notamment dans le domaine médical, placent l'Église et la société tout entière devant de nouveaux défis qui alimentent les controverses sur les différentes conceptions de l'éthique humaine. Ce Parvis entend interpeller les "humanistes" comme les croyants sur certains défis fondamentaux : jusqu’où l’homme peut-il avancer dans le domaine de la création? Y a-t-il des limites, et si oui lesquelles? »

Les blessures peuvent bousculer les torpeurs

Parmi les participants un physicien de l’université d’Uppsala, un évêque de l’Eglise luthérienne de Suède, ou encore la vice-présidente d’un groupe de jeunes chrétiens, ainsi que de nombreux scientifiques. Les promoteurs veulent mieux faire connaitre les raisons de la science et les espérances de la foi. Le cardinal Ravasi, président du Conseil de la culture, souligne que parfois les tensions et même les blessures peuvent servir à bousculer les torpeurs et l’indifférence.

Des lieux symboliques ont été choisis pour accueillir cette nouvelle étape du Parvis : l’Académie Royale de Suède et un centre d’activités sociales créé pour secourir des jeunes en difficultés, le plus grand d’Europe. Le prochain Parvis aura lieu à Assise les 5 et 6 octobre.

Une structure voulue par Benoît XVI

Le "Parvis des Gentils", dirigé par le P. Laurent Mazas, de la Communauté Saint-Jean, est une structure voulue par Benoît XVI pour promouvoir le dialogue avec les non-croyants et qui a été inaugurée le 24 mars 2011 à Paris, sous l'égide du Conseil pontifical de la culture. Il a déjà fait étape en Italie, en Roumanie, en Albanie et en Espagne.