Un an après le jubilé des prisonniers, plongée dans les prisons du Burkina Faso

2017-11-06 Radio Vatican

(RV) Entretien – Il y a un an, le 6 novembre 2016, le Pape François avait proposé un jubilé pour les prisonniers dans le cadre de l’Année de la miséricorde. Quelques jours avant sa clôture, prisonniers, personnel pénitentiaire, aumôniers de prisons, associations d’aide avaient été invitées pour un pèlerinage jubilaire à la basilique Saint-Pierre de Rome. «Le Jubilé a toujours constitué l’opportunité d’une grande amnistie, destinée à toucher de nombreuses personnes qui, bien que méritant une peine, ont toutefois pris conscience de l’injustice qu’elles ont commise, et désirent sincèrement s’insérer à nouveau dans la société en apportant leur contribution honnête» avait écrit en 2015 le Saint-Père dans sa Lettre accordant l’indulgence à l’occasion du Jubilé extraordinaire de la miséricorde.

Un an après, à l’occasion de cet anniversaire, le réalisateur franco-polonais Janusz Mrozowski présente son documentaire “Bonne arrivée à la MACO, Papa François !” dans la prison de Rebibbia, près de Rome. Ce film tourné au Centre de correction et de détention de Ouagadougou (MACO), la capitale du Burkina Faso, fait voir les dure réalité de la prison et imagine comment détenus et personnel carcéral accueilleraient le Pape François et son message de miséricorde s’ils le rencontraient.

Mgr Kisito Ouedraogo est burkinabé, de la Secrétaire d’État du Saint-Siège. Interrogé par Gabriela Ceraso du service italien de Radio Vatican, il souligne l’importance du rôle des religieux qui interviennent au sein des prisons de son pays

De passage dans nos studios, le réalisateur Janusz Mrozowski est venu nous raconter sa passion de filmer les prisonniers et la genèse de ce film tourné à Ouagadougou. Derrière la démarche artistique, c’est d’une véritable conversion personnelle qu’il s’agit, confie-t-il à Olivier Bonnel

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)