Trois nouveaux saints et trois nouveaux bienheureux dans l'Eglise

2015-05-06 Radio Vatican

(RV) L’Eglise comptera bientôt trois nouveaux saints et trois nouveaux bienheureux. Le Pape François a reçu mardi soir en audience privée le cardinal Angelo Amato, le préfet de la Congrégation pour la Cause des saints. Il a approuvé la sentence affirmative de la session ordinaire des cardinaux et des évêques membres de la Congrégation au sujet de la prochaine canonisation du bienheureux Junipero, au siècle Miguel José Serra, prêtre de l’Ordre des Frères mineurs, né à Petra en Espagne le 24 novembre 1713 et mort à Monterrey (Etats-Unis) le 28 août 1784.

Le Pape a également autorisé la Congrégation à promulguer divers décrets qui reconnaissent des miracles conduisant à la canonisation d’un Italien et d’une Espagnole :

- Un miracle attribué à l’intercession du bienheureux Vincenzo Grossi, prêtre diocésain et fondateur de l’Institut des Filles de l’oratoire, né en Italie en 1845 et mort le 7 novembre 1917.
-  Un miracle attribué à l’intercession de la bienheureuse Marie de l’Immaculée Conception (au siècle, Maria Isabella Salvat Romero), supérieure générale des Sœurs de la Compagnie de la Croix, née en Espagne en 1926 et morte en 1998.

Un décret ouvre la voie à la béatification d’un autre Italien, le vénérable servant de Dieu Giacomo Abbondo, prêtre diocésain, né en 1720 et mort en 1788. Deux martyrs seront également béatifiés : Mario Borzaga, prêtre de la Congrégation des Missionnaires oblates de la Bienheureuse Marie Vierge Immaculée, décédé à l’âge de 27 ans et Paul Thoj Xyooj, un laïc laotien de 19 ans, tous deux tués en haine de la foi au Laos en avril 1960.

En outre, le Pape a accepté les décrets reconnaissant les vertus héroïques de plusieurs servants de Dieu, qui deviendront ainsi vénérables. Il s’agit de Giacinto Vera, évêque de Montevideo, né en 1813 et mort en 1881, d’Antonio Antié, prêtre de l’Ordre des Frères mineurs né en Croatie en 1893 et mort en 1965, de la Française Julie Colbert in Falletti di Barolo, fondatrice de la Congrégation des Filles de Jésus Bon Pasteur, née en France en 1786 et morte en Italie en 1864, de Brigida Maria Postorino, fondatrice de l’Institut des Filles de Marie Immaculée, née en Italie en 1865 et morte en 1960, de Rafaela Marie de Jésus Hostie (au siècle Rafaela Martinez Cavavate Ballesteros), moniale de l’Ordre des Capucines de sainte Claire, née en Espagne en 1915 et morte en 1991, et d’un couple d’Italiens, Sergio Bernardini, né en 1882 et décédé en 1966 et Domenica Bedonni in Bernardini, née en 1889 et décédée en 1971.

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)