Suicide assisté : l'inquiétude de l'Eglise canadienne

2015-02-06 Radio Vatican

(RV) Entretien- Au Canada la Cour suprême a autorisé ce vendredi  l'aide médicale à mourir, estimant que son interdiction par le code pénal violait la Charte canadienne des droits et libertés. La Cour a rendu son jugement à l’unanimité des neuf juges. L'affaire avait été portée devant la Cour suprême par les familles de deux femmes de Colombie-Britannique (ouest) atteintes de maladies dégénératives incurables et qui sont aujourd'hui décédées, avec le soutien de l'Association des libertés civiles de cette province de l'ouest canadien.


La plus haute juridiction du pays a cependant suspendu sa décision pour une période d'un an, afin de permettre aux législateurs de réviser la loi. Cette autorisation sera limitée aux personnes adultes qui consentent clairement à mettre fin à leur vie et sont affectées de problèmes de santé graves et irrémédiables leur causant des souffrances persistantes et intolérables. Cette décision inquiète l’Eglise canadienne et de nombreux citoyens qui y voient une porte ouverte vers l'euthanasie. Mgr Paul-André Durôcher, président de la conférence des évêques du Canada est passé dans nos studios pour la commenter 

Des propos recueillis par Olivier Bonnel

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)