Quatre nouvelles saintes le 17 mai prochain

2015-02-14 L’Osservatore Romano

La deuxième partie du consistoire tenu par le Pape François dans la basilique vaticane samedi matin 14 février, a été dédiée au vote sur les causes de canonisation de Jeanne-Emilie de Villeneuve, Marie de Jésus Crucifié Baouardy et Marie Alphonsine Ghattas.

Le Pape a établi qu’il proclamera saintes dimanche 17 mai, avec la beinheureuse Maria Cristina dell’Immacolata Concezione (dans le siècle Adelaide Brando, Naples 1856 – Casoria 1906), fondatrice de la congrégation des sœurs victimes expiatrices de Jésus Sacrement, dont la canonisation avait déjà été établie au cours du consistoire du 20 octobre 2014, avec celle Joseph Vaz, célébrée lors du voyage au Sri Lanka, le 14 janvier dernier. Les quatre nouvelles saintes sont toutes religieuses: deux proviennent de Terre Sainte, une est italienne et une française.

Le discours sur les causes de béatification a été prononcé par le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints. Du haut de l’autel il a présenté une brève biographie des trois bienheureuses: Jeanne-Emilie de Villeneuve est née à Toulouse en France, le 9 mars 1811, et est morte du choléra à Castres le 2 octobre 1854. Fondatrice de la congrégation des Sœurs de l’Immaculée Conception de Castres, elle a été béatifiée le 5 juillet 2009 par Benoît XVI. Marie Alphonsine Danil Ghattas est née à Jérusalem le 4 octobre 1843 et est morte à Ain Karem le 25 mars 1927. Fondatrice de la congrégation des Sœurs du Très Saint Rosaire de Jérusalem, elle a été béatifiée le 22 novembre 2009, toujours par le Pape Ratzinger. La carmélite Marie de Jésus Crucifié (Mariam Baouardy) est née à Nazareth, en Galilée, le 5 janvier 1846 et est morte à Bethléem le 26 août 1878. Elle a été béatifiée par saint Jean-Paul II le 13 novembre 1983.

Le Pape François a ensuite prononcé la Perpensio votorum de propositis Canonizationibus. «Vous, vénérés frères, déjà par écrit – a-t-il dit en latin en s’adressant aux cardinaux et aux évêques présents – avez manifesté personnellement votre pensée et déclaré ces bienheureux comme exemples de vie chrétienne et de sainteté à proposer à l’Eglise tout entière, notamment en considération de la situation de notre temps».

A l’issue de la cérémonie, le Pape a décidé d’inscrire dans l’album des saints les noms des trois bienheureuses, en y ajoutant celui de Maria Cristina dell’Immacolata Concezione et a rendu publique la date fixée pour la canonisation le dimanche 17 mai.

Enfin le Pape a donné la bénédiction apostolique aux personnes présentes, avant que l’assemblée des fidèles ne se disperse après le chant du «Salve Regina».