Père Louis-Antoine Ormières, prêtre français bientôt béatifié

2016-07-08 Radio Vatican

(RV) Bientôt un nouveau Bienheureux français : le Pape François a autorisé ce vendredi 8 juillet la Congrégation des Causes des saints à promulguer un décret attribuant un miracle au père Louis-Antoine Ormières. Né à Quillan dans l’Aude en 1909, il fonda en 1939 la Congrégation des Sœurs de l’Ange, très engagées dans le champ éducatif. Leur objectif était de permettre aux enfants des campagnes d’être scolarisés, et de donner un accès aux soins aux malades qui n’en avaient pas les moyens.

C’est la guérison miraculeuse d’une des sœurs de la congrégation qui a été reconnue par Rome et qui ouvre donc la voie à la béatification. Le diocèse de Caracassonne, dont le père Ormières était issu, souligne que sa vie durant, Louis-Antoine Ormières a parlé de simplicité, du don de sa vie, de L’Évangile comme règle et comme guide de vie. Une vie simple, pétrie de l'Évangile qui lui faisait dire : « Mon principe a toujours été de faire le bien et laisser dire ». Le père Ormières s’est éteint à Gijon en Espagne, à l’âge de 81 ans. Aujourd’hui, la Congrégation des Sœurs de l’Ange rassemble 480 religieuses, réparties dans 15 pays à travers le monde.

Le Pape a également autorisé la promulgation d’un décret reconnaissant le martyre de l’Italien Josef Mayr Nusser. Originaire du Tyrol du Sud, il est considéré comme un martyr du nazisme, mort à 34 ans en 1945 alors qu’il était mené vers le camp de concentration de Dachau, pour avoir refusé de prêter le serment aux SS.

Sept missionnaires espagnols seront enfin déclarés eux aussi bienheureux. Il s’agit du père Antonio Arribas Hortigüela et de ses six compagnons missionnaires du Sacré cœur de Jésus, tués en “haine de la foi“ le 29 septembre 1936, pendant la Guerre civile espagnole 

(OB avec I-media)

 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)