Nullités de mariage : le Pape François explique l'évolution des procédures

2016-03-12 Radio Vatican

(RV) «La charité et la miséricorde, outre la réflexion sur l’expérience, ont poussé l’Église à se rendre encore plus proche de ses enfants » qui «souvent sont oppressés par le doute de savoir si [leur mariage] était valide ou non». Le Pape François est revenu ce samedi matin, 12 mars 2016, sur les nouvelles procédures d’annulation de mariages canoniques mises en place à l’été 2015 par deux Motu Proprio, Mitis Iudex Dominus Iesus et Mitis et Misericors Jesus. Lors d’une rencontre, dans la salle Paul VI du Vatican, avec les participants à un cours de formation de la Rote romaine, le Pape a expliqué que ces documents montraient «la sollicitude de l’Église vers ces fidèles qui attendent une vérification rapide de leur situation matrimoniale».

Les explications de Xavier Sartre.

«Il est important que la nouvelle norme soit reçue et approfondie dans le mérite et l’esprit, spécialement par les opérateurs des tribunaux ecclésiastiques, pour rendre un service de justice et de charité aux familles». Le Pape François a rappelé que l’objectif principal de la réforme introduite avant le Synode des évêques sur la famille l’année dernière, est celui d’aider les personnes «qui ont vécu une expérience matrimoniale malheureuse». Car «l’Église est mère et veut montrer à tout le monde le visage du Dieu fidèle à son amour, miséricordieux et toujours capable de redonner force et espoir».

Le Pape a invité ainsi les participants à ce séminaire de la Rote romaine à vivre leur «engagement en faveur de la justice» «comme un service aux âmes, spécialement les plus blessées».

Parmi les personnes les plus en difficulté, et qui doivent être au centre de l’attention de tous les acteurs judiciaires, figurent celles qui sont «séparées» et qui «vivent une nouvelle union». «Leur participation à la communauté ecclésiale» est également au cœur des préoccupations du Pape.

Si François insiste bien sur la nécessité de prendre soin de ces fidèles en souffrance, il invite à regarder «avec admiration ceux qui, dans des conditions difficiles, restent fidèles au lien sacramentel. Ces témoins de la fidélité matrimoniale doivent être encouragés et donnés en exemple à imiter».

(CV-XS)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)