Nouvelles procédures pour les béatifications et canonisations

2016-03-10 Radio Vatican

(RV) Les causes de béatification et de canonisation coûtent cher en raison de leur complexité et du travail qu’elles requièrent. Le Pape François veut que la gestion de l’argent débloqué pour les financer soit plus claire, transparente et efficace. Il souhaite aussi que les promoteurs des causes et les évêques diocésains compétents soient davantage impliqué dans cette gestion. Le Saint-Père a donc approuvé de nouvelles normes en la matière et abrogé celles qui avaient été approuvées par Jean-Paul II en 1983.

Ces nouvelles normes s’appliqueront à titre d’essai pendant trois ans. Les promoteurs des causes constituent un fonds financés par des dons. L’administrateur du fonds devra respecter scrupuleusement l’intention des donateurs, tenir une comptabilité mise à jour régulièrement, rédiger les bilans annuels à l’intention des promoteurs et envoyer une copie au postulateur. En cas de défaillances ou d’abus administratifs ou financiers, la Congrégation pour la Cause des Saints devra prendre des mesures disciplinaires.

Après la célébration de la béatification ou de la canonisation, l’administrateur du fonds devra rendre compte de sa gestion. S’il reste de l’argent, il sera administré par la Congrégation pour la Cause des Saints, au nom du Siège apostolique et conformément aux souhaits des promoteurs. A la fin de ce parcours, le fonds de la Cause et la Postulation cessent d’exister.

Un Fonds de solidarité a été constitué auprès de la Congrégation pour la Cause des Saints. Il est alimenté par des dons. S’il arrive qu’on ne parvienne pas à soutenir les dépenses d’une cause pendant la phase romaine, le promoteur peut demander une contribution à cette Congrégation par l’intermédiaire de l’évêque compétent. Ce dernier devra vérifier la position économique et financière du Fonds, l’impossibilité de l’alimenter ou de trouver d’autres subsides. La Congrégation pour la cause des saints jugera les demandes au cas par cas.

(CV-RF)

 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)