Le cardinal Jozef Glemp, ancien primat de Pologne, est mort à l'âge de 83 ans

2013-01-24 Radio Vatican

Le cardinal Jozef Glemp, ancien primat de Pologne et président de la Conférence des évêques polonais pendant 23 ans, est mort mercredi après-midi dans un hôpital de Varsovie à l'âge de 83 ans. Benoît XVI a salué jeudi avec une chaleur particulière la mémoire du cardinal Glemp, dont il a souligné le rôle d'"apôtre de la concorde contre l'affrontement", notamment à l'époque de l'état de siège en Pologne.

Benoît XVI: " Le Cardinal Glemp fut un apôtre de l'unité dans la division"

Dans un message adressé à l'archevêque de Varsovie, Kazimierz Nycz, Benoît XVI écrit avoir vu en lui un "apôtre de l'unité contre la division, de la concorde face à l'affrontement, de la coopération dans la construction d'un avenir heureux sur la base des belles et douloureuses traditions de l'Eglise et du peuple polonais". "Il a résolu avec prudence nombre de problèmes de la vie politique, sociale et religieuse de son pays", a ajouté le pape, qui dit avoir "toujours apprécié sa bonté sincère, sa simplicité, son sens de l'ouverture et sa totale consécration au bien de l'Eglise de Pologne". "C'était un juste et cette justice fut source d'inspiration et de force dans sa mission de guider l'Eglise durant une période de grandes mutations socio-politiques de la Pologne et de l'Europe", a ajouté le pape, selon lequel Mgr Glemp a été "en constante communion spirituelle avec Jean-Paul II".

Il était atteint d'une tumeur au poumon

Ce très proche collaborateur de Jean-Paul II souffrait d'une tumeur au poumon, mais participait toujours activement à la vie de l'Eglise polonaise, en suivant par exemple en août dernier la visite à Varsovie du patriarche orthodoxe russe Kirill. Avec le président de l'épiscopat polonais, l'archevêque Jozef Michalek, ils avaient signé une lettre invitant les fidèles russes et polonais à la réconciliation. Sa mort a été annoncée par l'actuel évêque de la capitale de la Pologne, le cardinal Kazimierz Jycz.

Né le 18 décembre 1929 à Inowroclaw, dans le centre du pays, dans une famille modeste et très croyante, Jozef Glemp est contraint durant la guerre de travailler dans une ferme pour le compte d'occupants allemands. Il n'entame ses études qu'après la libération, entre au séminaire en 1950, avant d'être sacré évêque en 1979.

Une voix contre la dictature communiste

Monseigneur Jozef Glemp a été créé cardinal par le pape Jean-Paul II en 1981. Jusqu'en 2004, il est président de l'Episcopat polonais et a occupé de 1981 à 2009 la fonction de primat de Pologne.

Parmi les faits qui marquent l'histoire de la Pologne, restera son appel public, en décembre 1981, quand le général Wojciech Jaruzelski impose la loi martiale pour réprimer le syndicat Solidarnosc, fondé par l'ancien président polonais Lech Walesa. "Je vous le demande, même si je dois le faire à pieds nus et à genoux : ne commencez pas à vous entretuer", affirme alors Monseigneur Glemp. Le cardinal Glemp restera une voix influente lors des difficiles années de la dictature communiste.

(Le cardinal Jozef Glemp à Varsovie en avril 2010)