Message de soutien aux marins du Cardinal Turkson

2017-07-09 Radio Vatican

(RV) A l’occasion du Dimanche de la Mer, le Cardinal Peter Turkson a adressé un message  aux aumôniers, volontaire et bienfaiteurs de l’Apostolat de la Mer dans lequel le Préfet du Dicastère pour la Promotion du Développement Humain Intégral salue la force de plus d’un million et demi de marins qui œuvrent chaque jour sur les eaux et dans les ports pour faciliter l’échange entre les nations des biens transportés par voie maritime. Si d’un côté leur contribution est essentielle pour l’économie mondiale, leur situation n’est pas exempte de difficultés et de défis qui affectent leur vie et leur dignité.

La séparation familiale et l’isolement en mer

Le Cardinal Turkson cite parmi ces difficultés, les longs mois en mer loin de la famille, laissant souvent des mères seules et forcées de jouer des rôles multiples dans l’éducation des enfants. Les marins sont également souvent isolés à l’intérieur même de leur bateau. L’utilisation des réseaux sociaux permet aux membres des équipages d’être connectés avec beaucoup de gens à travers le monde, mais déconnectés et isolés les uns des autres à bord, car chacun est isolé dans son monde virtuel où il cherche refuge durant ses moments libres. Ces situations ne sont pas à sous évaluer. Le rôle de l’Apostolat de la Mer est aussi de tenter de créer une « connexion humaine » au sein de l’équipage pour éviter la solitude, l’isolement et la dépression, qui peuvent conduire au suicide qui, selon une étude récente du P&I Club britannique, est la plus forte cause de mort des marins.

La menace terroriste et les pirates

C’est un aspect qui a conduit plusieurs pays à prendre des mesures de sécurité drastiques dont la conséquence est l’interdiction faite à l’équipage dans certains ports à descendre à terre. « Nous devons nous assurer que personne ne subit de discriminations ni d’interdiction de descendre à terre à cause de sa nationalité, de sa race ou de sa religion » écrit le Cardinal. Quant à la piraterie, elle a diminué mais pas disparu, et Mgr Turkson souhaite que la communauté maritime ne baisse pas la garde et s’attache à la sécurité, et la protection des équipages.

Les conditions de travail

Il existe une réglementation internationale du droit humain et du travail des marins, adoptée en 2013. Malgré cela, de nombreux équipages sont aujourd’hui encore trompés sur leur salaire, exploités et victimes d’abus au travail, injustement accusés pour des accidents maritimes et abandonnés dans des ports étrangers. Face à cette situation qui perdure, le Cardinal Turkson  appelle « toutes les autorités maritimes à être plus vigilantes et attentives pour intervenir afin de prévenir les abus et de réparer les méfaits ».

la pêche et les pêcheurs

Souvent ces hommes naviguent et travaillent sur des embarcations qui sont dans des conditions désastreuses. Leur profession est parmi les plus dangereuses au monde, et les salaires sont bas. Ce secteur est également frappé par des cas de trafic d’êtres humains, de travail forcé et est sujet à la pêche illégale. Le Cardinal souhaite qu’une plus grande attention soit accordée à ces questions lors du prochain Congrès mondial de l'Apostolat de la Mer au mois d’octobre qui se concentrera sur le secteur de la pêche.

Enfin, le Pape François a salué par un tweet le Dimanche de la Mer 2017 : «Confions les pêcheurs, ceux qui sont loin de chez eux et en difficulté à la même protection de Marie Etoile de la Mer».

(JCP)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)