L'Église intensifie ses efforts dans la lutte contre les abus sexuels

2016-02-08 Radio Vatican

(RV) La lutte contre la pédophilie dans l’Église se poursuit et s’organise. Des efforts importants ont été déployés ces derniers mois pour encourager la responsabilité des Églises particulières et principalement des évêques ainsi que des congrégations et des instituts religieux. Instituée par le Pape François en 2014, la Commission pontificale pour la protection des mineurs s’est réunie pendant une semaine à Rome. Les six groupes de travail se sont concentrés sur la mise à jour des projets en cours et sur la rédaction de propositions, avec le soutien, entre autres des membres de l’organisation humanitaire catholique Cafod, dont le siège est à Londres, et d’un expert en droit pénal canonique.

Les propositions ont été soumise à l’assemblée plénière et des décisions sur la politique à venir seront présentées au Saint-Père. La Commission demande au Pape François de rappeler à toutes les autorités de l’Église l’importance d’une réponse directe aux victimes. Elle souhaite également l’institution d’une Journée universelle de prière, et d’une liturgie pénitentielle. Des séminaires sur la protection des mineurs auront lieu dans le courant de l’année avec la participation d’experts, afin d’établir une plus grande transparence dans les procès canoniques.

Les membres de la Commission sont en contact avec de nombreuses conférences épiscopales pour promouvoir la prise de responsabilité au niveau local. Ainsi, à la suite d’un séminaire organisé au mois d’août aux Philippines, la Conférence épiscopale de l’archipel a créé un bureau pour la protection des mineurs et publié une exhortation pastorale. Au mois de mars, la commission rencontrera au Ghana les secrétaires généraux des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar, puis en Tanzanie les médecins de l’Association des conférences épiscopales d’Afrique de l’Est.

Parallèlement, à Rome, l’Université Pontificale Grégorienne lance ce mois-ci le premier cours de protection des mineurs à l’intention de 19 participants des quatre continents. En septembre 2016, la commission se retrouvera pour mettre au point un autre objectif stratégique : la protection des mineurs dans les écoles catholiques. Le Pape François demande des initiatives susceptibles de protéger les mineurs et les adultes vulnérables pour que les crimes du passé ne se répètent plus jamais dans l’Église.

Il y a quelques jours, la commission a décidé de suspendre l’un de ses membres, le britannique Peter Saunders, lui-même ancienne victime d’abus de la part d’un prêtre. Très militant, Peter Saunders s’en était pris violemment au cardinal Pell, préfet du Secrétariat pour l’économie, accusé d’avoir achevé le silence d’une victime et avait critiqué le maintien d’un évêque chilien soupçonné d’avoir couvert un prêtre pédophile.

(CV-RF)

 

 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)