Le Vatican dialogue avec des Australiens victimes d'abus sexuels

2016-03-04 Radio Vatican

(RV) Trois victimes d’abus commis par le clergé en Australie ont été reçues au Vatican par un responsable de la Commission pontificale pour la protection des mineurs. David Ridsdale, Andrew Collins et Peter Blenkiron ont fait le déplacement jusqu’à Rome pour assister aux auditions du cardinal George Pell par visioconférence devant la Commission royale d’enquête australienne.

À leur demande, ils ont pu rencontrer à deux reprises un des membres de la Commission pontificale instituée par le Pape François en mars 2014 : le père Hans Zollner, jésuite, qui préside le Centre pour la Protection des mineurs de l’Institut de psychologie de l’université pontificale Grégorienne. Ces entretiens ont été organisés par le cardinal George Pell lui-même.

Ancien archevêque de Sydney, le cardinal Pell est actuellement le préfet du Secrétariat pour l’Economie. Mis en cause pour avoir couvert des affaires de pédophilie au sein du clergé, il a témoigné à distance. Le cardinal Pell n’a pas pu se rendre en personne devant la commission d’enquête en Australie pour des raisons de santé. Grace à une collecte de fonds en ligne, une quinzaine de victimes australiennes ont fait le voyage jusqu’à Rome. Trois d’entre elles souhaitaient exposer leur point de vue concernant la guérison et la protection des mineurs abusés par des membres d’une institution, une question d’une portée mondiale.

Selon un communiqué rendu public ce vendredi 4 mars 2016, elles ont proposé des modèles éducatifs destinés aux mineurs, aux parents et aux enseignants susceptibles d’entrainer des changements structurels dans l’Église et dans la société. Des propositions appréciées par le Père Zollner qui compte les présenter aux autres membres de la Commission pontificale : «l’expérience des victimes, souligne-t-il, permet de mieux comprendre la problématique et de trouver les mesures préventives les plus efficaces».

Le Père Zollner leur a parlées de son travail et des initiatives qui ont déjà été lancées. Les anciennes victimes ont d’ailleurs pu rencontrer des étudiants qui fréquentent le cours de la Grégorienne en vue d’obtenir un diplôme pour protection des mineurs. La Commission pontificale a décidé de consacrer sa prochaine assemblée, au mois de septembre, à la protection des mineurs dans les écoles catholiques.

Dans une note, par ailleurs, le père Federico Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, souligne l'engagement «courageusement dédié par les Papes pour affronter les crises» sur les abus qui se sont manifestés ces dernières années. «Il est donc erroné, observe-t-il, de penser que dans l'Église rien n'a été fait, ou peu, pour répondre à ces drames horribles»

En regard à la déposition du cardinal Pell, il évoque «un témoignage digne et cohérent», qui sera d'une grande aide dans la perspective d'une «purification commune de la mémoire». Si les appels qui ont fait suite à l'Oscar décerné au film Spotlight, et à la mobilisation des victimes des abus à l'occasion de la déposition du cardinal Pell contribuent à intensifier la lutte contre les abus sur mineurs dans l'Église catholique, ces appels sont les bienvenus, conclut le père Lombardi.

En début de semaine, le cardinal Pell avait répondu pendant une vingtaine d’heures aux questions des avocats, démentant tout manquement et affirmant avoir été trompé par d’autres membres de la hiérarchie catholique, tout en reconnaissant qu’il aurait pu faire davantage. Après sa rencontre avec les victimes, il a déclaré devant la presse avoir écouté les histoires et la souffrance de chacun et a fait part de sa volonté d’aider sa ville natale à devenir un lieu modèle.

Lors des JMJ de 2008 à Sydney, Benoit XVI avait rencontré des victimes de prêtres pédophiles australiens. Dans plusieurs pays, les efforts déployés par l’Église ont porté des fruits très encourageants. Blessée et humiliée par ce fléau et par les scandales, l’Église a réagi, ces dernières années, avec détermination. A noter que l’écrasante majorité des actes pédophiles recensés dans le monde sont commis en dehors du contexte ecclésial.

(CV-RF)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)