Le Saint-Siège milite pour un accès plus équitable aux traitements contre le Sida

2016-03-11 Radio Vatican

(RV) Le Saint-Siège s’insurge contre ceux qui au nom d’intérêts économiques bafouent les droits des malades du Sida, surtout dans les pays les plus pauvres. Le représentant du Saint-Siège à l’Onu a lancé un appel à la communauté internationale. Le chargé d’affaires par intérim, Mgr Richard Gyhra, a demandé que cesse toute discrimination dans l’accès aux soins de santé, que les médicaments essentiels soient distribués de manière équitable et que des stratégies nationales soient adoptées pour prévenir et combattre le sida.

Selon l'Onusida, 15 seulement des 37 millions de personnes infectées par le VIH reçoivent un traitement antirétroviral, un outil essentiel pour mettre fin à l’épidémie, éviter de nouvelles infections et allonger l’espérance de vie des patients. L’été dernier l'Onusida a exhorté l’industrie pharmaceutique à améliorer l’accès au médicament en baissant leur prix et en simplifiant leur prise. Seuls neuf laboratoires détiennent des brevets de traitement anti-VIH et contrôlent 75% de la production de médicaments. Un monopole qui a tendance à faire gonfler le prix des traitements. Les thérapies les plus récentes avec moins d’effets secondaires et les traitements pédiatriques restent très chers.

Le Saint-Siège souhaite lui aussi une révision à la baisse des prix des médicaments. Malgré toutes les initiatives positives lancées ces dernières années pour mettre fin à la pandémie, beaucoup reste à faire, a souligné Mgr Gyhra à Genève. «On ne peut pas privilégier le profit et imposer des prix exorbitants lorsqu’il s’agit de soigner des malades, surtout les plus défavorisés.» Le Sida a fait des millions d’orphelins et dévasté des communautés entières. Pour le Saint-Siège, l’interdépendance et l’intégration des économies devraient favoriser la mise en place et le bon fonctionnement des systèmes de santé et de protection sociale. Certains exigent une attention prioritaire qui doit l’emporter sur tout autre intérêt commercial ou politique.

(CV-RF)

 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)