Le Pape François veut apporter paix et miséricorde au Mexique

2016-02-08 Radio Vatican

(RV) Comme il le fait régulièrement avant ses déplacements internationaux, le Pape François a enregistré un message vidéo à destination des Mexicains, quelques jours avant sa visite au Mexique.

Il y exprime vouloir venir comme «missionnaire de la miséricorde et de la paix», pour se rapprocher notamment des personnes en souffrance. Il dit aussi son bonheur de pouvoir venir au sanctuaire de Guadalupe, dans «la maison de la Vierge Marie».

Voici une traduction de ce message :

«Chers frères,

Peu avant mon voyage au Mexique, je suis content, je ressens une grande joie. Dans ma prière, j’ai souvent une pensée spéciale pour tous les Mexicains. Je les porte dans mon cœur. Maintenant, je vais pouvoir leur rendre visite et marcher sur cette terre bénie, tant aimée de Dieu, et si chère à la Vierge Marie.

Il est possible que vous vous demandiez : "Que veut le Pape avec ce voyage ?" La réponse est immédiate et simple : je désire venir comme missionnaire de la miséricorde et de la paix, me trouver avec vous pour confesser ensemble notre foi en Dieu, et partager une vérité fondamentale dans notre vie : que Dieu nous aime beaucoup, qu’’il nous aime avec un amour infini, au-delà de nos mérites. Je veux être le plus proche possible de vous, mais d’une façon spéciale de ceux qui souffrent, pour les embrasser et leur dire que Dieu les aime beaucoup, qu’Il est toujours à leurs côtés.

Cela me réjouit de savoir que vous êtes en train de vous préparer au voyage en priant beaucoup. La prière élargit notre cœur et le prépare à recevoir les dons de Dieu. La prière illumine nos yeux, pour savoir voir les autres choses comme les voit Dieu, pour aimer comme aime Dieu. Je vous remercie beaucoup de prier aussi pour moi, parce que j’en ai besoin.

Voulez-vous que je vous confie un autre de mes désirs les plus grands ? Pouvoir visiter la maison de la Vierge Marie. Comme un enfant de plus, je me rapprocherai de la Mère et je porterai à ses pieds tout ce que je porte dans le cœur. C’est beau de pouvoir visiter la maison maternelle et de sentir la tendresse de sa présence bienveillante. Là-bas, je la regarderai dans les yeux et je la supplierai pour qu’elle n’oublie pas de nous regarder avec miséricorde, parce qu’Elle est notre Mère du Ciel. À elle, je confie dès maintenant mon voyage et vous tous, mes chers frères mexicains.

Que Jésus vous bénisse et que la Sainte Vierge vous assiste.»

(CV)

 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)