Le Pape François veut rétablir une «pleine communion de foi» avec Bartholomée

2015-11-30 Radio Vatican

(RV) À l’occasion de la fête de l’apôtre Saint-André, ce lundi 30 novembre, le Pape François a adressé un message au patriarche Bartholomée, patriarche de Constantinople. Cette fête s’inscrit dans le cadre du traditionnel échange des délégations respectives des Saints patrons: le 29 juin à Rome pour la célébration de Saint-Pierre et Saint-Paul, et le 30 novembre à Istanbul pour la célébration de Saint-André.

Le Cardinal Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, était cette année à la tête de la délégation du Saint-Siège pour la fête de Saint-André. À la conclusion de la Divine liturgie, il a rendu public le message signé de la main du Pape au patriarche œcuménique, accompagné d’un don.

Dans son message, le Pape François dit vouloir renouer et renforcer les liens avec l’Église orthodoxe. Dans cette optique, il exprime sa volonté de «retirer de la mémoire les excommunications de 1054, qui pendant des siècles ont constitué un obstacle entre l’Église catholique et orthodoxe». À la place, le Pape veut rétablir la «pleine communion de foi» par le biais d’une logique d’amour et de fraternité, représenté par l'accolade fraternelle entre le Pape et le patriarche en 2014, à Istanbul. Le Pape souhaiterait persévérer dans un dialogue théologique soutenu d’une mutuelle charité afin d’examiner attentivement les questions qui les séparent. «Nous devons ensemble offrir au monde un témoignage crédible et effectif du message du Christ pour la réconciliation et le salut», a-t-il précisé.

Le Pape a aussi souligné un autre point important. Il voit comme un signe d’espoir pour les catholiques et les orthodoxes la possibilité de célébrer ensemble la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création, le 1er septembre, Rome ayant ainsi suivi une tradition ancrée dans l'orthodoxie. 

Le Pape François conclut son message par une demande de prière au patriarche en vue du Jubilé de la Miséricorde qui se tiendra à Rome à partir du 8 décembre, «une occasion pour toutes les Églises orthodoxes d’être une source d’abondantes bénédictions pour la vie de l’Église».

(CV-CC)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)