Le Pape François encourage les femmes à investir de nouveaux espaces dans la société

2017-06-09 Radio Vatican

(RV) Le Pape François s’est exprimé ce vendredi midi devant les membres du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, réunis à Rome pour leur assemblée plénière consacrée cette année au «Rôle de la femme dans l’éducation à la fraternité universelle», un thème de première importance pour le chemin de l’humanité vers la fraternité et la paix, a rappelé le Saint-Père.

Le Pape s’est arrêté sur trois aspects essentiels : la valorisation du rôle de la femme, l’éducation à la fraternité et le dialogue.

François a renouvelé son souhait de voir s’élargir «les espaces d’une présence plus incisive» des femmes dans la société. «La présence croissante des femmes dans la vie sociale, économique et politique au niveau local, national et international, ainsi que dans le domaine ecclésial, est donc un processus positif», a déclaré le Pape, qui a précisé que «les femmes ont pleinement le droit de s’insérer activement dans tous les domaines» et que «leur droit doit être affirmé et protégé aussi à travers des instruments légaux là où ils se révèlent nécessaires». François a par ailleurs dénoncé «la violence aveugle» qui continue à frapper de nombreuses femmes.

Deuxième point abordé par le Pape : l’éducation à la fraternité. «Les femmes, en tant qu’éducatrices, ont une vocation particulière, capable de faire naître et croître de nouvelles modalités d’accueil et d’estime réciproque.» François a insisté sur la place centrale de la femme dans l’éducation, et «pas seulement en tant que mère». Les femmes, si nombreuses à accompagner les personnes les plus en difficulté, sont souvent génératrices de liens et montrent que «l’amour est la seule force qui peut rendre le monde habitable pour tous».

Enfin, les femmes ont un rôle fondamental à jouer dans le dialogue notamment interreligieux, sur le plan théologique comme sur le plan du «dialogue de vie», des expériences relationnelles du quotidien, sans se limiter à des problématiques exclusivement «féminines». «Le dialogue est un chemin que la femme et l’homme doivent accomplir ensemble», a insisté François.

Et en conclusion de son discours, le Pape a souhaité aux membres du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux de «continuer à tisser la délicate toile du dialogue avec tous les chercheurs de Dieu et les hommes de bonne volonté»

(CV)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)