Le Pape aux gendarmes : Dieu est humble et s'humilie en nous attendant

2017-09-24 Radio Vatican

(RV) Nous sommes appelés à nous convertir : c’est l’invitation lancée par le Pape François dans son homélie lors de la messe qu’il a célébrée ce dimanche 24 septembre 2017 dans la matinée, dans la Grotte de Lourdes, dans les jardins du Vatican pour la Gendarmerie vaticane. Devant les gendarmes et leurs familles, il est revenu sur les deux lectures de ce jour, celle du prophète Isaïe et de l’Évangile selon saint Mathieu.

Dans la première, Isaïe exhorte à chercher le Seigneur et à se convertir. Mais dans la seconde, explique le Pape, Jésus va plus loin et « change la logique », celle « de l’amour de Dieu ». François précise ainsi que c’est Dieu qui vient nous chercher. « Plus important que chercher le Seigneur, c’est se rendre compte que Lui me cherche », déclare-t-il. À travers la parabole du maître de la vigne, Jésus nous montre que Dieu est toujours en sortie, qu’il ne se fatigue pas de nous attendre.

Dieu est humble

Même si nous considérons que nous sommes des pécheurs, il n’est « jamais tard pour Dieu » insiste le Pape. « Lui, il sort de lui-même pour nous chercher, tant et si bien qu’il est sorti de lui-même et nous a envoyé son Fils pour nous trouver ». Il est faux de dire que « l’on a trouvé Dieu » car en réalité, c’est lui qui nous a trouvé. Cela n’est possible que si nous laissons notre porte entrouverte car Dieu « respecte la liberté de chaque homme ». « C’est cela la grandeur de Dieu. Il est humble, il s’humilie en nous attendant » s’exclame le Pape.

François demande ainsi à tous d’être attentifs pour ne pas laisser passer Dieu et pour lui demander la grâce, malgré nos péchés. Car le plus grand des péchés, confesse le Pape, est de ne pas comprendre que Dieu est toujours là à nous attendre et ne pas avoir confiance en son amour.

(XS)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)