Le Pape appelle chaque paroisse en Europe à accueillir une famille de réfugiés

2015-09-06 Radio Vatican

(RV) Alors que l’Europe fait actuellement face à une crise migratoire, la plus grave sur le continent depuis 1945 et que ces derniers jours de nombreux pays européens, Allemagne et Autriche en particulier, ont accueillis des milliers de migrants, le Saint-Père a appelé ce dimanche, au terme de la prière de l’angélus, à accomplir « un geste concret » de miséricorde en accueillant des refugiés. « Face à la tragédie de dizaines de milliers de réfugiés qui fuient la mort, liée à la guerre et à la faim, et sont en chemin vers une espérance de vie, l’Évangile nous appelle à être proche des plus petits et des personnes abandonnées. À leur donner une espérance concrète. Nous ne pouvons pas seulement dire "courage, patience !..." L’espérance est combative, avec la ténacité de celui qui avance vers un but sûr ».

Le Saint-Père appelle donc, en vue du Jubilé de la Miséricorde, « chaque paroisse, chaque communauté religieuse, chaque monastère et sanctuaire de toute l’Europe à accueillir une famille de réfugiés, à commencer par le diocèse de Rome ». Il s’agit, précise le Pape, « d’un geste concret en préparation à l’Année Sainte » qui débutera le 8 décembre prochain. La Miséricorde de Dieu doit être visible « à travers nos œuvres » insiste-t-il, faisant référence au témoignage de Mère Teresa de Calcutta, dont l’anniversaire de la mort était célébré ce samedi 5 septembre. Le Saint-Père annonce que, dans les prochains jours, les « deux paroisses du Vatican accueilleront deux familles de réfugiés » et il conclut en s’adressant directement aux évêques européens, « vrai pasteurs » afin que « dans leurs diocèses ils soutiennent son appel, en se souvenant que la miséricorde est le second nom de l’amour ».

Un millier de nouveaux réfugiés en provenance de Hongrie via l'Autriche sont arrivés dimanche matin en Allemagne. Pour la seule journée de samedi, quelque 8.000 migrants sont entrés sur le territoire allemand, a indiqué la police fédérale. L'Allemagne et l'Autriche avaient donné leur accord vendredi pour accueillir les milliers de réfugiés bloqués depuis plusieurs jours en Hongrie. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, doit présenter la semaine prochaine à Strasbourg une nouvelle proposition pour « relocaliser » dans toute l'Europe 120.000 réfugiés supplémentaires, actuellement en Italie, en Grèce et en Hongrie. La chef de la diplomatie européenne, a elle exhorté samedi les 28 membres de l'Union européenne à rester « unis » et à agir « efficacement ». « Nous sommes face à un événement dramatique » qui « va durer », a prévenu Federica Mogherini.

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)