Le Pape appelle à prier pour la conversion du cœur des «personnes aveuglées par le fondamentalisme»

2016-03-23 Radio Vatican

(RV) Au lendemain des attentats qui ont fait une trentaine de morts et plus de 200 blessés ce mardi 22 mars 2016 à Bruxelles, le Pape François a exprimé sa compassion ce mercredi matin au terme de l'audience générale, devant la foule rassemblée Place Saint-Pierre.

«Avec un cœur douloureux, j’ai suivi les tristes nouvelles des attentats terroristes qui sont survenus hier à Bruxelles, qui ont provoqué de nombreuses victimes et blessés, a affirmé le Saint-Père, dans une prise de parole spontanée. J’assure de ma prière et de ma proximité la chère population belge, à tous les proches des victimes et à tous les blessés. Je renouvelle un appel à toutes les personnes de bonne volonté pour s’unir dans la condamnation unanime de ces abominations cruelles, qui sont en train de causer seulement la mort, la terreur et l’horreur. À tous, je demande de persévérer dans la prière et dans la demande au Seigneur, dans cette Semaine Sainte, de réconforter les cœurs affligés et de convertir les cœurs de ces personnes aveuglées par le fondamentalisme cruel.»

Le Saint-Père ensuite demandé à la foule de réciter un Ave Maria, puis de prier en silence, «pour les morts, les blessés, leurs proches, et pour tout le peuple belge».  

«Je confie à la miséricorde de Dieu les personnes qui ont perdu la vie #Bruxelles», avait-il lancé mardi soir dans un tweet, diffusé à 21h dans les différences langues de son compte Twitter, Pontifex.

Dès la fin de matinée de mardi, il avait envoyé un message de condoléances à l'archevêque de Malines-Bruxelles, Mgr Jozef de Kesel.

(CV)

 

 

 

 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)