Le dimanche des Rameaux le Pape dénonce l'indifférence face au destin de tant de réfugiés

2016-03-21 L’Osservatore Romano

Dans l'image de Jésus – auquel lors de la passion « est niée toute justice » et qui « expérimente sur sa propre chair même l’indifférence » – le Pape François voit le reflet de tant de personnes, tant d'exclus, tant de réfugiés » dont « beaucoup ne veulent pas assumer la responsabilité » de leur destin. 

C'est ce qu'il a confié lors de la célébration du dimanche des Rameaux, présidée dans la matinée du 20 mars sur la Place Saint-Pierre, en présence d'une foule immense de fidèles, parmi lesquels de très nombreux jeunes à qui il a donné rendez-vous pour le prochain rassemblement mondial en programme à Cracovie du 26 au 31 juillet.

Près de l'obélisque, le Pape a béni les rameaux et les oliviers et au terme de la procession, qui a rejoint le parvis de la basilique vaticane, il a célébré la Messe. Dans son homélie, le Pape a commenté le récit de la passion du Seigneur selon Luc, en invitant, au cours de ces journées de la semaine sainte, à se tourner souvent vers le crucifix, qui «est la “chaire de Dieu” pour apprendre l'amour humble, pour renoncer à l'égoïsme, à la recherche du pouvoir et de la renommée».

Au terme du rite, François a guidé la prière mariale de l'Angelus, en confiant à l'intercession de saint Jean-Paul II les derniers mois de préparation de la journée de la jeunesse en terre polonaise. Celle-ci, dans le cadre de l'année sainte de la miséricorde, constituera le jubilé des jeunes au niveau de l'Eglise universelle.

Homélie du dimanche des Rameaux (lien)

Angelus du Pape (lien)