• Rencontre Mondiale "Scholas occurentes"

​Le cardinal Turkson en Allemagne - Responsabilité globale

2016-03-08 L’Osservatore Romano

Pour dépasser les crises sociales et environnementales actuelles, il faut une révolution culturelle ; mais cela ne signifie pas un refus aveugle de la technologie et des bénéfices de la société moderne, au contraire cela veut dire mettre le génie humain au service d'un progrès plus sain et plus complet. C'est ce qu'a souligné le cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, en intervenant, samedi 5 mars, à une conférence organisée à Bad Honnef, en Allemagne, par le Katholisch-Sociales Institut de l'archidiocèse de Cologne. A cette occasion, l'association académique pour la promotion de la doctrine sociale de l'Eglise, Ordo socialis, a attribué une distinction au cardinal Rodríguez Maradiaga pour son engagement contre l'exclusion et la pauvreté.

Le thème des travaux est l'agenda 2030 avec les nouveaux objectifs de développement durable (Sdgs) des Nations unies. Le cardinal Turkson l'a relu à la lumière de Laudato si', avec l'invitation à renverser ce que le Souverain Pontife appelle les mythes de la modernité – individualisme, progrès illimité, concurrence, consumérisme, marché sans règles – dans la perspective d'une vision plus profonde de ce qui doit être servi par le développement : c'est-à-dire l'homme et la terre qu'il habite, afin que la beauté et la santé de la planète soient conservées intactes pour les générations futures.