Le Cardinal Schönborn appelle à redécouvrir le Concile Vatican II

2012-10-16 Radio Vatican

Les pères synodaux ont exprimé ce mardi matin leur proximité et leur solidarité à l’Eglise haïtienne qui a été frappé en janvier 2010 par un très violent séisme. Les évêques ont souhaité que le pays puisse se reconstruire matériellement mais aussi spirituellement. Par ailleurs, la situation en Syrie a une nouvelle fois été abordée lors de l’intervention d’un auditeur, un laïc syrien, Riad Sargi, président de la Societé de Saint-Vincent de Paul, à Damas. Il a appelé les pères synodaux à soutenir le peuple syrien qui souffre notamment à cause de la situation humanitaire.

Ce mardi matin, 22 pères synodaux ont pris la parole lors de la 13ème congrégation générale pour développer une réflexion sur des thèmes aussi divers que l’importance du mariage, la centralité de la famille, en prenant bien la mesure des questions que posent les divorcés remariés et les unions libres (Mgr Grech).

Mgr Gmur : "manque de fidélité à l'Evangile"

Mgr Gmur, l'évêque de Bâle, en Suisse, a demandé une réforme en profondeur des structures de l'Eglise, estimant qu'en l'état elle n'est pas crédible pour la société actuelle. "Humblement", les cadres de l’Eglise doivent "prendre acte ensemble des problèmes, des divisions, du manque de fidélité à l’Evangile", du risque de confusion avec le pouvoir ou la recherche d’une sécurité économique, a souhaité pour sa part le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales. Il faut donc selon lui "purifier l’esprit et l’action pastorale, en union avec les fidèles". Mgr Ladislav Nemet, évêque de Zrenjanin, en Serbie, a souligné combien "la conversion personnelle et structurelle" de tous les membres de l’Eglise est "de la plus haute importance en ce moment de l’histoire".


Il a été question du lien entre Unité des chrétiens et nouvelle évangélisation (cardinal Kurt Koch),de l’inculturation ou encore de la nécessité de revenir aux documents de Vatican II. Sur ce dernier point Hélène Destombes a interrogé le cardinal Christoph Schönborn, archevêque de Vienne et président de la conférence épiscopale autrichienne. Il nous livre tout d’abord quelques impressions sur ce Synode :