Le cardinal Sandri s'est rendu à Krematosk, reprise par Kiev

2017-07-14 Radio Vatican

(RV) Le cardinal Sandri entame ce vendredi 14 juillet sa quatrième journée en Ukraine. Jeudi 13, le préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales était dans la ville de Kharkiv, dans l’est du pays, non loin de la frontière russe, en cette fête des Saints Apôtres, selon le calendrier julien.  Le cardinal s’est rendu sur le lieux des travaux pour la construction de la cathédrale de l’Exarchat de Kharkiv, où étaient réunis fidèles et religieux, en présence de l’exarque, Mgr Vasyl Tuchapets, et de l’évêque auxiliaire du diocèse latin, Mgr Ian Sobilo.

Remerciement au Pape François 

Mgr Sviatoslav Shevchuk, primat de l'Eglise greco-catholique ukrainienne, dans son salut final a souligné le caractère historique de cette journée de jeudi : la célébration de la dédicace de cette cathédrale gréco-catholique sur un territoire qui ne se distingue pas traditionnellement par une telle présence ecclésiale, devrait être lu comme un service et une assistance pastorale pour des fidèles, pour ne pas les laisser sans cure spirituelle. Mgr Shevchuk a aussi pu redire sa gratitude pour le Pape François, le remerciant par l’intermédiaire du cardinal Sandri. Le préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales a souligné qu’il fallait continuer à travailler pour l’unité, la paix et la réconciliation.

Krematosk, touchée par les violences entre séparatistes pro-russes et forces ukrainiennes

Durant le déjeuner, le cardinal Sandri a écouté des témoignages de prêtres concernant les conditions dans lesquelles ils sont appelés aujourd’hui à vivre leurs engagements. Jeudi après-midi, il s’est ensuite rendu dans la ville de Krematosk, dans la région de Donetsk, qui avait été prise par les séparatistes pro-russes avant d’être récupérée par le gouvernement ukrainien. Une ville d’où de nombreux habitants avaient fui.  Lors du diner, le cardinal Sandri a pu rencontrer des prêtres, principalement gréco-catholiques, qui travaillent dans cette région depuis des années, notamment pendant les combats de 2014 dans la ville entre Kiev et les séparatistes pro-russes. 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)