Le cardinal Parolin dénonce «les souffrances indicibles de la population syrienne»

2016-03-16 Radio Vatican

(RV) Le secrétaire d’Etat du Saint-Siège, le cardinal Pietro Parolin souhaite que le Jubilé de la miséricorde ait aussi des conséquences «au niveau politique pour arrêter la guerre en Syrie». Il s’exprimait en marge de l’inauguration d’une exposition sur l’histoire des jubilés au Sénat italien «Antiquorum habet». «C’est une situation insoutenable et les souffrances indicibles de la population syrienne doivent résonner dans nos cœurs et dans le cœur des politiciens» a déclaré le cardinal Parolin.

Évoquant les pourparlers qui se tiennent actuellement à Genève, le secrétaire d’Etat s’est montré extrêmement prudent, «les tentatives se répètent, a-t-il dit, espérons qu’elles soient couronnées de succès, ce qui n’a pas été le cas jusqu’à présent». «Avec le retrait des troupes russes, nous allons voir si cela peut permettre un progrès dans les négociations» a poursuivi le cardinal Parolin, qui a ensuite indiqué qu’il rencontrerait des réfugiés lors de sa visite en Macédoine qui débutera le 18 mars prochain.

Selon Mgr Antoine Audo, évêque chaldéen d’Alep, les deux-tiers des chrétiens syriens ont quitté le pays. Le président de la Caritas Syrie s’exprimait depuis Genève, lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU. Les chrétiens de Syrie sont passés de 1,5 million à quelque 500.000 en cinq ans de conflit, a-t-il déclaré. Venu à Genève pour une campagne de paix lancée par Caritas, Mgr Audo devait rencontrer le président de la Commission d'enquête de l'ONU sur la Syrie Paulo Sergio Pinheiro.

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)