Devant la Fédération luthérienne mondiale, le Pape loue «l’unité réconciliée» des chrétiens

2017-12-07 Radio Vatican

(RV) Le Pape François a reçu ce 7 décembre 2017 les dirigeants de la Fédération luthérienne mondiale (FLM). Devant la présidence de l’organisation luthérienne élue en mai dernier, le Saint-Père a loué «l’unité réconciliée» et le «patrimoine commun» de tous les chrétiens.

 «Devant les oppositions, les différences et les blessures du passé, il y a en effet la réalité présente, commune, fondatrice et permanente de notre baptême. Par conséquent, nous ne pouvons jamais nous permettre d'être des adversaires ou des rivaux», a déclaré François, confiant repenser avec émotion à la prière œcuménique de Lund, le 31 octobre 2016, lors de son voyage apostolique en Suède, ainsi qu’à toutes celles qui ont jalonné cette année du 500ème anniversaire de la Réforme.

Un œcuménisme du sang

Pour le Pape, cette «unité réconciliée» qualifiée d’«œcuménisme du sang», est permise essentiellement grâce à la prière : «C'est seulement en priant que nous pouvons nous garder les uns les autres. La prière purifie, fortifie, illumine le chemin, avance. La prière est le carburant de notre voyage vers la pleine unité», car, avant toutes les oppositions, «les chrétiens partagent le baptême qui les rend frères».

La prière étant ainsi le point de départ commun, «nous pouvons regarder vers le passé et remercier Dieu que les divisions douloureuses qui nous ont tenus en conflit pendant des siècles nous ont amenés ces dernières décennies à un chemin de communion, le chemin de l'œcuménisme éveillé par l'Esprit Saint», a déclaré le Pape, se réjouissant de l’abandon simultané par les uns et les autres des préjugés sur l’Église catholique ou luthérienne. «L'unité réconciliée entre chrétiens est un élément indispensable de la proclamation de l’Évangile», a estimé François, poursuivant la ligne de dialogue entre la FLM  et le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens engagée depuis 1967.  En 2016, la FLM revendiquait l'affiliation de 145 Églises, réparties dans 98 pays et représentant plus de 74 millions de fidèles.

(DA) 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)