Déjà 45.000 inscrits à la JMJ quelques heures après le click de François - Rendez-vous au camp de la miséricorde

2015-07-27 L’Osservatore Romano

Moins de vingt-quatre heures après le click du Pape François, les “macro-groupes” qui ont commencé à s’inscrire à la Journée mondiale de la jeunesse à Cracovie sont déjà 240. Dans le détail — expliquent les géstionnaires du portail qui lui est consacré — il s'agit d’environ quarante-cinq mille personnes et de trois-cents volontaires. C’est ainsi qu’a commencé, avec un grand enthousiasme, le compte à rebours. Dans un an exactement — du 26 au 31 juillet 2016 — les nouvelles générations se rassembleront à Cracovie pour la trente-et-unième JMJ. Elles se rassembleront autour du Pape, premier inscrit comme pèlerin à la rencontre qui, sur sa décision, se déroulera sous le signe de la miséricorde.

A vingt-cinq ans de distance, la JMJ reviendra donc en Pologne, sur la terre du Pape qui en eut l’idée (même si le Pape Wojtyła aimait à répéter: «ce sont les jeunes eux-mêmes qui ont inventé la JMJ»). En 1991, à Częstochowa, le vent fort de la foi annoncée aux jeunes et par les jeunes souffla au-delà du rideau de fer et les nouvelles générations chrétiennes de l’est et de l’ouest vécurent leur première grande rencontre après la chute du mur de Berlin. Convoquée par le Pape Wojtyła qui revenait dans son pays natal, pour la première fois la JMJ compta une participation bien supérieure au million de personnes.

A Cracovie fut célébré un véritable jubilé des jeunes au niveau mondial. C'est ce qu’a rappelé le Pape à l’Angelus et que souligne également le cardinal Stanisław Ryłko, président du Conseil pontifical pour les laïcs, dans le message publié sur le site du dicastère. En effet, le thème de la JMJ, «Heureux les miséricodieux, car ils obtiendront miséricorde», s’insère pleinement dans le cadre de l’année sainte extraordinaire qui s’ouvrira le prochain 8 décembre.

C’est ainsi que sera complété un triptyque de JMJ consacré à la relecture du message des béatitudes évangéliques. En 2014, à Rio — le thème central était: «Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux» —, François encouragea chaque jeune en disant: «Ecoute, lis les Béatitudes parce qu’elles te font du bien». Cette année, la trentième journée célébrée au niveau diocésain a proposé une méditation sur «Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu». En 2016, le centre sera la miséricorde.