• Briefing sur le voyage apostolique du Pape en Georgie et Azerbaijan

Début des exercices spirituels du Pape et de la Curie romaine à Ariccia

2016-03-07 L’Osservatore Romano

Ne pas avoir peur: telle est l'invitation qui a servi de fil conducteur à la méditation tenue par le père Ermes Ronchi, dans la matinée du lundi 7 mars, deuxième journées des exercices spirituels de carême prêchés par le religieux serviteur de Marie au Pape et à la Curie romaine.

C'est à bord de l'un des trois autocars partis du Vatican que le Pape est arrivé, le dimanche 6 mars à 16h45, à la Maison du Divin Maître à Ariccia, où se déroulent cette année également les exercices spirituels. Il a été accueilli, entre autres, par S.Exc. Mgr Angelo Becciu, substitut de la secrétairerie d'Etat, Mgr Leonardo Sapienza, régent de la préfecture de la Maison pontificale, et le père Valdir José De Castro, supérieur général de la Société de Saint-Paul, entourés de la communauté religieuse d'Ariccia.

Soixante-dix personnes participent aux exercices prêchés par le religieux qui, dans la méditation de lundi matin, a rappelé que la peur plonge ses racines dans une image erronée de Dieu. Adam et Eve, a-t-il fait remarquer, croient à une image renversée de Dieu, qui enlève et qui ne donne pas, qui vole la liberté au lieu d'offrir des possibilités. Un Dieu au regard de juge, dont il faut fuir plutôt qu'aller à sa rencontre. Le péché originel, a ajouté le père Ronchi, ne raconte pas la simple transgression d'une interdiction, mais le bouleversement du visage de Dieu. Dans cette vision, le premier de tous les péchés se révèle un péché contre la foi. C'est ainsi que la peur est entrée dans le monde et ne l'a plus quitté.