Dans l'avion, le Pape confie son désir de voir la Vierge de Guadalupe

2016-02-12 Radio Vatican

(RV) En saluant les journalistes, au début du vol Rome-La Havane, le Pape François a confié que son désir le plus intime était de s’arrêter devant la Vierge de Guadalupe, de contempler ce mystère que l’on ne cesse d’étudier mais pour lequel il n’existe pas d’explication humaine. C’est ce qui fait dire à certains mexicains : «je suis athée mais je suis guadeloupéen» .

Le Saint-Père a souligné l’importance de ce voyage tant désiré, par lui-même, par le patriarche orthodoxe Cyrille et par les Mexicains. Répondant à une question d'un journaliste colombien, l’année prochaine, a-t-il annoncé, il se rendra en Colombie, dans le cadre des accords de paix entre le gouvernement et les Farc. Le Pape avait évoqué la situation en Colombie lors de l'Angelus du 20 septembre 2015 à Cuba. 

François a enfin tenu à rappeler que l’organisateur des voyages pontificaux Alberto Gasbarri prend sa retraite à la fin du mois après 47 ans de service au Vatican. Il a commencé à l’âge de trois ans, a plaisanté le Pape François en demandant qu’une petite fête soit organisée à son retour car c’est son dernier voyage pontifical. Il sera remplacé par Mgr Mauricio Rueda, un prélat colombien âgé de 46 ans et qui travaille depuis 2004 au service diplomatique du Saint-Siège

(SB-RF)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)