Ciudad Juarez: les immigrés au coeur de la visite du Pape

2016-02-17 Radio Vatican

(RV) Entretien – Une des étapes les plus importantes de ce long voyage au Mexique du Pape François est celle qui portera, ce mercredi 17 février 2016, le Saint-Père dans la ville de Ciudad Juarez. Cette cité située exactement sur la frontière avec les États-Unis, juste en face de la ville du Texas d’El Paso, est le symbole des maux qui affligent la société mexicaine depuis des années : criminalité organisée, violences envers les femmes, conditions de travail difficiles dans les « maquiladoras », ces immenses usines d’entreprises américaines qui y délocalisent leur production, passage de migrants du Mexique vers les États-Unis. Ciudad Juarez est le cas typique des périphéries dont le Pape François parle tant depuis le début de son pontificat.

Pour son dernier jour de son voyage apostolique, le Pape va visiter la prison de la ville, ren ontrera le monde du travail et célébrera une de ses messes les plus symboliques. L’autel a été dressé à quelques mètres à peine de la clôture qui marque la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Les fidèles pourront participer à la messe aussi bien depuis Ciudad Juarez, côté mexicain, que depuis El Paso, côté américain. C’était un des souhaits du Pape les plus forts pour ce voyage.

Pour l'Eglise locale, la venue de François, premier pape à se rendre dans l’État du Chihuahua, est évidemment un événement particulièrement fort. Le vicaire général du diocèse, Mgr José René Blanco, a confié à Xavier Sartre et Mercedes De La Torre le climat qui règne à Ciudad Juarez avant la venue du Pape.

 

 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)