Burkina Faso: les promesses d'Emmanuel Macron aux jeunes burkinabè

2017-11-29 Radio Vatican

(RV) Entretien - Grand oral, ce mardi 28 novembre 2017, pour le président français devant des étudiants au Burkina Faso. Dans un discours à l'université de Ouagadougou, Emmanuel Macron a présenté les grands axes de sa stratégie en Afrique. Il s'est ensuite prêté au jeu des questions réponses «sans filtre» avec les jeunes. Pour son premier déplacement en Afrique depuis son élection, le président français souhaite en effet s’adresser «à la jeunesse africaine».

C’est dans une atmosphère tendue que le président français a entamé son déplacement sur le continent africain. Des individus à moto ont lancé une grenade contre un véhicule de soldats français dans le nord de Ouagadougou et des manifestations ont eu lieu dans la capitale burkinabè.

Dans son intervention de près de trois heures, il a reconnu les «crimes» de la colonisation, indiqué vouloir «proposer une initiative euro-africaine» pour «frapper les organisations criminelles et les réseaux de passeurs» exploitant les migrants subsahariens en Libye. Et il a insisté sur l’éducation des jeunes filles.

Autres points forts de ce discours: l’appel du chef d’État français à construire «une relation nouvelle» entre l'Afrique et l'Europe et l’annonce d’un programme de bourses scolaires financées par la France. C’est ce projet qui a plus particulièrement retenu l’attention de Zato Malafi. Ce jeune béninois de 26 ans, interrogé par Hélène Destombes, étudiant en 6ème année de médecine à Ouagadougou, a assisté au discours d’Emmanuel Macron, il espère que ses promesses seront tenues

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)