• Présentation de la Rencontre Mondiale des Mouvements Populaires

Benoît XVI confie l'Année de la Foi à l'intercession de la Vierge Marie

2012-09-08 Radio Vatican

En la fête de la Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie, le samedi 8 septembre, Benoît XVI a reçu les participants au XXIII° Congrès mariologique-marial international. Les quelque 350 congressistes s’étaient rassemblés dans la cour du palais apostolique de Castel Gandolfo. « La mariologie à partir du Concile Vatican II. Réception, bilan et perspectives » : c’était le thème de ce Congrès organisé du 4 au 9 septembre.

Une réflexion très opportune à l’approche du cinquantenaire de l’ouverture du Concile – a relevé le Pape. Jean XXIII avait fixé la date de l’ouverture du Concile au 11 octobre parce que c'est le jour anniversaire de la proclamation de Marie « Theotokos », Mère de Dieu, par le Concile d’Ephèse en 431. Et Benoît XVI a voulu confier à la protection de Marie, l’Année de la foi qui s’ouvrira le 11 octobre prochain.

Marie, modèle de foi

Dans son discours, le Pape a rappelé qu’il a lui-même participé au Concile en tant qu’expert. Il était à l’époque un jeune théologien et il a pu observer les diverses façons d’affronter le rôle de Marie dans l’histoire du salut. Le 29 octobre 1963, les pères conciliaires décidèrent d’ajouter à la Constitution dogmatique sur l’Eglise un chapitre sur la Mère de Dieu, où Marie apparait comme étroitement insérée dans les mystères fondamentaux de la foi chrétienne. L’accent est mis sur sa foi et sur sa coopération au plan de Dieu pour le salut des hommes. Elle devient ainsi un modèle et une référence pour l’Église qui reconnait en elle sa vocation et sa mission.