Audience générale : recevoir l'amour comme un «don de Dieu»

2017-03-15 Radio Vatican

(RV) Lors de l’audience générale de ce mercredi 15 mars 2017, tenue sur la place Saint-Pierre sous un soleil déjà printanier, le Pape François a poursuivi sa série de catéchèses sur l’espérance. Pour la 14e étape de ce parcours, le Pape s’est appuyé sur la lettre de saint Paul aux Romains, dans laquelle l’apôtre invite les chrétiens à vivre «heureux dans l’espérance» et à ne pas vivre une charité hypocrite.

Cyprien Viet

«L’apôtre Paul nous met en garde : il y a le risque que notre charité soit hypocrite, que notre amour soit hypocrite», a averti le Pape François. L’amour «sincère et fort» n’est pas une bluette sentimentale de série télévisée : face aux nombreuses manifestations d’amours intéressées, qui attendent une récompense en retour, les chrétiens doivent avoir conscience au contraire que «l’amour est une grâce, un don de Dieu, et que nous devons le demander. Lui, Il le donne volontiers, si nous le lui demandons.»

Alors tout en nous faisant prendre conscience que notre façon d’aimer est «marquée par le péché», le Seigneur ouvre devant nous «une voie de libération, une voie de salut». Dans sa lettre aux Romains, saint Paul cherche surtout à «nous encourager et à raviver en nous l’espérance». Et c’est d’abord en «appréciant les petites choses », en « aimant les autres comme les aime Dieu » que nous pourrons libérer cette espérance dans nos propres cœurs…

Notre espérance doit être joyeuse car l’amour de Dieu peut nous rejoindre dans toutes les circonstances, «et aussi à travers nos propres échecs». «Avec le cœur visité et habité» par la grâce et la fidélité du Seigneur, «vivons dans la joyeuse espérance d’échanger avec les frères, pour le peu que nous pouvons», les nombreux dons de Dieu «que nous recevons chaque jour», a conclu le Saint-Père.

Le Pape appelle à un management respectueux des personnes

En s’adressant aux pèlerins francophones au terme de l’audience, le Pape a notamment salué les membres de l’association “Chemins d’humanité”, une structure qui organise des formations au management pour les prêtres, et qui fête cette année ses 20 ans avec un pèlerinage à Rome.

Dans son adresse aux Italiens, le Pape a adressé une «pensée spéciale» aux travailleurs de Sky Italia, le bouquet de chaînes satellitaires soumis à un plan social prévoyant notamment 200 licenciements et 300 mutations. «J’espère que leur situation de travail pourra trouver une solution rapide, dans le respect des droits de tous, surtout des familles».

«Le travail vous donne de la dignité, les responsables politiques et les dirigeants ont l'obligation de tout faire pour que chaque homme et chaque femme puisse travailler et ainsi garder la tête haute, regarder les autres en face avec dignité», a improvisé le souverain pontife, reprenant un thème qui lui est cher.

«Celui qui pour des manœuvres économiques, pour réaliser des affaires pas complètement claires, ferme des usines, ferme des entreprises et supprime le travail d'hommes, cette personne fait un péché gravissime», a ajouté le Pape François.

(CV)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)