Au Bénin, l'action de la fondation Raoul Follereau auprès des lépreux

2017-11-16 Radio Vatican

(RV) Entretien – Le combat contre la lèpre est un combat de tous les instants. La Fondation Raoul Follereau, à la pointe de cette lutte, agit à travers le monde, et notamment au Bénin.

Plusieurs dizaines de milliers de cas apparaissent chaque année, la plupart en Inde. Mais l’Afrique n’est pas épargnée par cette maladie. 1600 cas sont recensés à Madagascar, un millier en Côte d’Ivoire. Au Bénin, ils sont deux cents par an, chiffre stable depuis une dizaine d’années. Les malades y sont tous pris en charge ; leur traitement est payé par l’État. Cette politique de santé publique a été mise en place grâce à l’engagement de la Fondation Raoul Follereau.

Sur les deux cents cas découverts chaque année au Bénin, 70 % sont contagieux. 25 % sont dépistés avec des infirmités. Or quand la maladie attaque les nerfs, les lésions sont irréversibles, tout particulièrement aux mains, aux pieds et aux yeux.

Le docteur Christian Johnson, conseiller médical de la Fondation Raoul Follereau, et président de l’association internationale de lutte contre la lèpre, souligne que la fondation donne de l’espérance. Elle ne se contente pas de soigner le malade mais de lui donner l’occasion de rompre son isolement et de le réinsérer dans la société.

Il revient avec Xavier Sartre sur la situation qui prévaut dans son pays, le Bénin :

(XS-MA)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)