ASIE/PAKISTAN - Chrétiens, hindous et musulmans au dernier adieu d’un prêtre éducateur, premier religieux franciscain pakistanais

Karachi – Une foule émue de prêtres, religieux et fidèles, des centaines d’anciens élèves, nombre desquels de religion hindouiste et musulmane, ont participé à la Messe d’obsèques célébrée hier, 6 décembre, en la Cathédrale Saint Patrick de Karachi, pour accompagner et donner un dernier adieu au Père John Baptist Todd OFM, prêtre pakistanais bien connu et éducateur franciscain de Karachi. Le Père Todd est mort à l’hôpital de la Sainte Famille le 4 décembre à l’âge de 96 ans et se trouvait dans sa 70ème année de sacerdoce. S.Exc. Mgr Joseph Coutts, Archevêque de Karachi, a célébré la Messe, concélébrée par S.Exc. Mgr Samson Shukardin OFM, Evêque d’Hyderabad et lui aussi frère mineur. Ce dernier a fait mémoire de son confrère : « Il s’agissait d’un homme aux principes solides, sévère avec ses élèves mais également très affectueux envers chacun d’entre eux. On s’en souviendra comme d’un homme de prière mais aussi pour sa vie disciplinée et pour le service rendu à l’instruction au Pakistan » a-t-il ajouté.
Le Père Todd, qui a été le premier religieux franciscain pakistanais, a servi la nation pendant 60 ans comme pédagogue et enseignant. Parmi ses élèves figurent l’ancien Président et chef de l’armée pakistanaise Pervez Musharraf ainsi que Jam Sadiq, ancien Président de la province du Sindh. Les deux hommes ont exprimé leur opinion favorable concernant l’action du Père Todd. Aujourd’hui encore, nombre de ses anciens élèves prêtent service à des postes clefs de la société, du monde politique et des forces armées.
Le Père Todd est né le 30 novembre 1921 à Karachi et, après ses études universitaires, il est entré dans l’Ordre des Frères mineurs. Après son ordination sacerdotale, en 1948, il a prêté service à l’Ecole supérieure Saint Patrick de Karachi puis comme Vice directeur et directeur de l’Ecole supérieure Saint Bonaventure d’Hyderabad jusqu’en 1978. Après une période de service à Quetta – où il fut l’objet d’une tentative de meurtre – il est revenu dans l’Archidiocèse de Karachi, une nouvelle fois à l’Ecole supérieure Saint Patrick, à l’intérieur de laquelle il a dirigé l’Institut technique.
Le Père Pascal Robert OFM, ancien élève, s’en souvient ainsi pour Fides : « Durant toute sa vie, il nous a enseigné l’enracinement et un lien fort avec Dieu, unique véritable Maître de nos vies. Le chapelet et la prière quotidienne ont toujours été la source de sa force, lui permettant de faire face à ses responsabilités avec dévouement et zèle missionnaire ».