Angélus : « Aucune condition humaine ne peut constituer un motif d'exclusion du cœur du Père »

2016-01-31 Radio Vatican

(RV) «Dieu vient à la rencontre des hommes et des femmes de tous les temps» et de toutes les conditions. Le Pape François l’a rappelé ce dimanche lors de l’Angélus. Le Saint-Père commentait l’Évangile du jour selon Saint-Luc : la prédication de Jésus dans la synagogue de Nazaret, lorsque qu’Il affirme : «aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays». Un passage, a souligné le Pape, qui met en relief «toute l’actualité et la nécessité du Salut apporté par Jésus à l’humanité».  

«Aucune condition humaine ne peut constituer un motif d'exclusion du cœur du Père, le seul privilège aux yeux de Dieu est de n'avoir aucun privilège, d'être abandonné dans ses mains». Le Pape François, ce dimanche, insiste une nouvelle fois sur la miséricorde de Dieu. Et il met en garde contre «une tentation à laquelle l'homme religieux est toujours exposée, et qui nécessite de prendre des distances : la tentation de traiter la religion comme un investissement humain et, par conséquent, de commencer à “négocier” avec Dieu en cherchant son propre intérêt».

Il est important, déclare le Pape, «d’accueillir la révélation d’un Dieu qui est Père» et qui «se soucie de toutes ses créatures, même les plus petites et insignifiantes aux yeux des hommes ». Dieu vient à la rencontre de tous les hommes et précise le Saint-Père «c’est toujours Lui qui fait le premier pas». Il vient vers nous «avec sa miséricorde, pour nous extraire de la poussière de nos péchés ; Il vient nous tendre la main pour nous faire sortir de l'abîme dans lequel notre orgueil nous a fait sombrer, et conclut le Pape, Il nous invite à accueillir la vérité consolante de l'Évangile et à cheminer sur le droit chemin».

Au terme de la prière de l'Angélus, le Pape a été rejoint à la fenêtre du Palais apostolique par deux jeunes de l’Action catholique italienne. Sur la place, Saint-Pierre, des milliers d’entre eux étaient réunis pour la "caravane de la paix".

(HD)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)