AMERIQUE/BOLIVIE - Déclarations de l’Archevêque de Santa Cruz de la Sierra sur la nécessité de défendre pacifiquement les valeurs démocratiques

Santa Cruz – « Pour justes que soient les raisons des protestations et la défense des valeurs démocratiques, les institutions et la volonté populaire exprimée, celles-ci perdent leur force morale lorsqu’elles ne sont pas menées au travers de moyens pacifiques » a déclaré S.Exc. Mgr Sergio Alfredo Gualberti Calandrina, Archevêque de Santa Cruz de la Sierra au cours de la Messe d’hier, I° Dimanche de l’Avent.
« Nous devons vivre en communion et en paix ce temps de l’Avent. Cet appel arrive au bon moment pour notre pays et notre ville qui, ces jours-ci, a été le théâtre de nombreuses violences et de combats pour différentes raisons ». L’Archevêque a fait clairement référence au rapport présenté voici quelques jours seulement par le Procureur général de l’Etat plurinational de Bolivie, Ramiro José Guerrero Peñaranda, dans lequel Santa Cruz était indiquée comme la première ville en termes de nombre de violences avec 7.872 cas enregistrés.
Mgr Gualberti Calandrina a ensuite indiqué le milieu politique comme le lieu où les citoyens peuvent s’exprimer : « Cette requête est valide également pour le jour des élections relatives au renouvellement des charges judiciaires. Bien qu’il s’agisse d’une initiative très controversée il est toutefois du devoir des citoyens de se rendre aux urnes de manière pacifique, en évitant les excès et les confrontations et de voter en conscience, sans slogan ni pression, en accordant la plus grande attention aux possibles tentatives de manipulation des résultats » a déclaré l’Archevêque. Hier, 3 décembre, avaient en effet lieu en Bolivie les élections judiciaires, devant porter à l’élection des nouveaux membres de la Cour constitutionnelle ainsi qu’au renouvellement d’autres importantes charges de l’autorité judiciaire au niveau national.
Rappelant la véritable signification de l’Avent, Mgr Gualberti Calandrina a souligné qu’une prière intense nous permet d’être irrépréhensibles devant le Seigneur et qu’un comportement impeccable demande de vivre selon des principes et des valeurs éthiques et moraux. La proximité de Noël, de la naissance de Jésus et de Son retour définitif, constituent une force critique pour influencer de manière décisive tous les milieux de vie. Voila pourquoi nous devons être vigilants et responsables vis-à-vis des petites et des grands événements de chaque jour afin de découvrir la Seigneurie de Dieu sur toute l’histoire de l’humanité ».
La Bolivie, et en particulier cette zone du pays, connaît des situations de violence incontrôlable à différents niveaux allant du lynchage aux cambriolages en passant par la criminalité présente tant sur les places des villages que dans le cadre de violents affrontements entre groupes qui défendent ou suivent des responsables politiques déterminés. La presse reprend abondamment ces nouvelles et l’Eglise insiste sur l’engagement de tous pour créer une coexistence pacifique basée sur la force de l’Evangile et de la piété populaire qui, ces temps-ci, se réveille avec force pour célébrer Noël.