À la délégation de leaders musulmans de Grande-Bretagne (5 avril 2017)

DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS
À LA DÉLÉGATION DE
LEADERS MUSULMANS DE GRANDE-BRETAGNE

Salon attenant à la salle Paul VI
Mercredi 5 avril 2017

[Multimédia]

Je vous souhaite avec joie la bienvenue. J’aime penser que le travail le plus important que nous devions faire aujourd’hui entre nous, dans l’humanité, est le travail «de l’oreille»: nous écouter. Nous écouter, sans avoir hâte d’apporter une réponse. Accueillir la parole de notre frère, de notre sœur, et penser ensuite à prononcer la mienne. Mais la capacité d’écoute, cela est très important. C’est intéressant: quand les personnes ont cette capacité d’écoute, elles parlent avec une voix basse, tranquille... En revanche, quand elles ne l’ont pas, elles parlent fort et crient même. Entre frères, nous devons tous parler, nous écouter, et parler doucement, tranquillement, chercher ensemble le chemin. Et quand on écoute et que l’on se parle, on est déjà sur la voie.

Je vous remercie de ce chemin que vous accomplissez et je demande à Dieu tout-puissant et miséricordieux de vous bénir. Et je vous demande de prier pour moi. Thank you very much.