​A la Curie romaine, le Pape rappelle la nécessité de conjuguer fidélité et miséricorde et demande à ce que personne ne se sente négligé ou maltraité - Communauté de service

2016-02-22 L’Osservatore Romano

Au milieu des fidèles, comme un simple pèlerin, en procession vers la porte sainte. C'est ainsi que le Pape François a participé à la célébration jubilaire de la Curie romaine, lundi 22 février, fête liturgique de la Chaire de Saint-Pierre. Les employés du Vatican se sont donné rendez-vous à 8h30 dans la salle Paul VI où, en présence du Souverain Pontife, ils se sont réunis pour la prière de l'Heure Tierce et pour écouter la méditation sur le thème « La miséricorde dans la vie quotidienne », conduite par le père jésuite Marko Ivan Rupnik.

Au terme de la méditation, les fidèles ont quitté la salle et, derrière la croix, se sont dirigés vers la basilique, où le Souverain Pontife a célébré la Messe. La curie romaine, le gouvernorat et les institutions dépendantes du Saint-Siège, a dit le Pape François dans son homélie, constituent une « communauté de service » dans laquelle doivent être conjuguées « fidélité et miséricorde » et où personne ne devrait jamais se sentir « négligé ou maltraité ».